blog search

COVID-19 : PhyML, logiciel séquençant l’ADN pour établir des arbres phylogénétiques

Les chercheurs veulent visualiser les arbres phylogénétiques de manière dynamique et les combiner à différentes informations géographiques, ainsi que d’autres données disponibles à propos l’épidémie. Cet outil intégré faciliterait le suivi de l’épidémie à grande échelle et aiderait les épidémiologistes à mieux comprendre sa dynamique temporelle et spatiale...

"Les différences que l’on observe, sur des portions d’un même gène ou d’un chromosome, proviennent de l’accumulation de mutations de l’ADN au cours de l’évolution, détaille Stéphane Guindon (*). On reconstruit alors l’arbre évolutif, ou arbre phylogénétique, en se basant sur l’idée que plus des séquences sont similaires, moins leur ancêtre commun est ancien. Cela fonctionne pour des virus, des espèces animales... L’ensemble du vivant est concerné.",

(*) chargé de recherche CNRS au Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM, CNRS/Université de Montpellier)

Source CNRS


No comments:

Formulaire de contact

Name

Email *

Message *